Mort à Port Libre

Avatar du membre
Astarok
Joueur
Messages : 19
Contact :

Re: Mort à Port Libre

Message#61 » ven. 18 nov. 2016 19:18

Astarok regarde autour de lui, un sourire radieux sur le visage. La réaction de Morwendir finit même par le faire rire.
Pour sûr, on est loin des encens et autres "parfumaisons" dont vous autres êtes friands maitre Morwendir, il fait une révérence maladroite ;c'est pire qu'une salle de garde ici ! Ça me rappelle le service... ou l'écurie, j'ai du mal à me décider. En tout cas il y a de l'ambiance !

Comme la serveuse prenait la commande de l'Elfe, Astarok se tourne vers Mirabelle. Il la regarde d'un air soucieux et finit par lui dire, plein de solennité - Ma Dame, si l'un de ces rustres ose avoir un début de comportement déplacé à ton égard, tu peux compter sur moi pour lui faire manger son paletot. Il bombe le torse et frappe du poing gauche son plastron cabossé. Reprenant un ton plus neutre, il poursuit C'est vrai quoi, on doit être bien loin de l'ambiance d'un monastère ici non ?

Avatar du membre
Phil
Joueur
Messages : 28
Contact :

Re: Mort à Port Libre

Message#62 » dim. 20 nov. 2016 23:21

Le grand chevalier semblait à son aise, ce qui n'était pas le cas de l'ami elfe et peut-être même de la moniale qu'il avait peut-être réussi à décoincer s'il en jugeait par son trait d'humour. Il lui avait sourit de ses plus belle dent en mimant un air de dégout la langue le plus sortit possible comme s'il avait été étranglé, puis avait fini par suivre le groupe en fermant la marche; S'il n'était pas le premier alors i serait le dernier, voire même il se ferait très discret derrière ces grandes personnes si remarquables et voyantes.

Dès qu'il fut dans le bar, il s'écarta d'eux et se mit en retrait dans un coin, se faisant oublier, une fois qu'il eut réussi à choper une bière sur une table, le comptoir ou un plateau qui passait par là. Il voulait voir de l'extérieur ce que ses trois compagnons suscitaient comme réaction de la part des soulots du coin et surtout si le questionnement allait provoquer une réaction. C'était cette réaction qu'il épiait, quelque part quelqu'un devait savoir quelque chose et nul doute que la mention du nom du capitaine allait provoquer une réaction...

Avatar du membre
Resane
Administrateur du site
Messages : 71
Contact :

Re: Mort à Port Libre

Message#63 » dim. 27 nov. 2016 00:38

La serveuse eut du mal à comprendre dans un premier temps. Enfin du moins elle fit mine de feindre l'incompréhension de la question. Morwendir la réitéra et il finit par lui répondre.

Chut pas si fort, il y a des oreilles qui écoutent ici. Il est sur le port, cherchez la Vengeance sanglante. Il est toujours dessus à ce qu'on dit. Et je ne veux pas de vos pièces, ça porte malheur.

Elle avait parlé moins fort mais c'était assez audible. Le reste de la communauté n'avait pas vraiment réagi à la demande du sorcier. Il fallait dire qu'elle était très occupée, même le chevalier qui scrutait les environs ne remarqua rien. C'était la taverne du sans soucis et comme tout le monde pouvait dire n'importe quoi ici, personne ne se souciait de ce qu'on pouvait entendre. En apparence bien entendu, car les recrues désignées volontaires qui partaient encadrées par des sbires aux mines patibulaires devaient s’être faites avoir quelque part. Mais personne n'intervenait. Cependant, le nom de Scarbelly était connu, restait à savoir comment et dans quelle proportion.

Avatar du membre
Astarok
Joueur
Messages : 19
Contact :

Re: Mort à Port Libre

Message#64 » mar. 29 nov. 2016 00:02

Du coin de l’œil, il peut voir l'air mi-contrarié, mi-apeuré de la serveuse quand elle entend la question de Morwendir.

Elle finit par répondre quelque chose à l'oreille pointue de ce dernier, mais dans le brouhaha ambiant Astarok est bien incapable d'entendre ce que la drôlesse vient de dire. Il constate juste un léger froncement de sourcil du sorcier, ce qui pourrait tout aussi bien être signe d'une grande colère que d'un petit agacement.

Écartant délicatement du bras un ivrogne chancelant qui avait entreprit de le prendre pour un pilier de soutènement, il franchit tant bien que mal l'espace qui le sépare de l'Elfe, et s'enquiert de sa conversation avec la serveuse.

Sacrebleu, nous voici bien avancé dit-il quand il apprend la mauvaise nouvelle. Cela dit, avant d'aller nous jeter dans la gueule du loup de mer, nous pourrions peut-être essayer de nous renseigner ici sur le bougre, vous ne croyez pas ? J'ai perdu Phil de vue, mais il doit être au bar ce petit soiffard. Il faudrait essayer de le trouver et de lui dire ce qu'il en est. on arrivera peut-être à faire parler l'un de ces piliers de comptoirs.

Montrant à Morwendir et Mirabelle le fond de la salle, il poursuit J'ai vu un groupe se former autour d'un jeu de fléchettes là bas au fond. Je vais essayer de m'incruster dans la partie, et de faire parler les soudards. Je ne suis pas particulièrement adroit à ce jeu, mais moi au moins, je ne suis pas saoûl ! sI l'un de vous veut se joindre à moi, pour jouer ou parier, il est le bienvenu !

[HRP] Astarok va donc essayer d'intégrer la partie de fléchettes, en tonnant un bon "J'prends le gagnant !" tout en claquant quelques pièces sur la table du groupe de joueurs. S'il perd, il propose un quitte ou double, ou la tournée au perdant ou tout autre artifice lui permettant de faire durer un peu les parties. Il se montre gouailleur, de fort bonne humeur, et n'hésite pas à trinquer avec ses adversaires. Quand on lui pose des questions sur lui, il rétorque qu'il est ici pour "faire comme tout le monde, trouver un peu de blé", en bon mercenaire qu'il est. Au détour d'une conversation, il indique qu'en se baladant sur les docks il a vu un navire au nom qui fait froid dans le dos "La vengeance sanglante". "Esmeralda, l'intrépide, la fougueuse, ça ce sont des noms de bateau qui font envie, mais la vengeance sanglante ! "
Tout en jouant et parlant il essaie régulièrement de garder un œil sur ses compagnons, au cas où l'un d'eux lui ferait signe ou serait en difficulté.
[/HRP]

Avatar du membre
Phil
Joueur
Messages : 28
Contact :

Re: Mort à Port Libre

Message#65 » dim. 4 déc. 2016 16:09

Renfoncé dans un coin tout en sirotant une chope qu'il avait dû chiper par là, le halfelin se faisait toujours oublier, mais ne perdait pas une miette de chaque convive dans les environs d'Astarok, Mirabelle et Morwendir, épiant les réactions, regards, signes des personnes qui auraient pu entendre ses compagnons parler avec la serveuse et réagir. Puis Astarok partit défier les joyeux lurons de la fléchette. Il était curieux de voir comment un chevalier en armure s'en sortait avec un jeu d'adresse. Après tout peut-être que dans les châteaux et la haute cour, les jeux d'adresse faisaient parti de leur éducation et entraînement. Il aurait plutôt penché pour du tir à l'arc ou quelque chose de plus noble, les fléchettes étant par excellence un jeu de soudards et de tavernes... Mais pourquoi pas. La curiosité le piqua au point de s'approcher subrepticement des joueurs pour voir comment il s'en sortait et au besoin il interviendrait... ou pas !

Avatar du membre
Resane
Administrateur du site
Messages : 71
Contact :

Re: Mort à Port Libre

Message#66 » lun. 19 déc. 2016 12:02

Tout le monde prit sa place qu'il avait souhaitée. Astarok se dirigea vers la partie de ce qui lui paraissait être des fléchettes. S'il y avait bien une cible, les projectiles eux étaient des couteaux. Il avait pourtant bien vu l'autre facette de la partie. L'alcool. Le jeu en fait était simple. Simple mais qui impliquait de faire don de sa personne. Une cible classique et les joueurs devaient lancer leur couteau. Celui qui avait fait le moins bon lancer devait boire une rasade d'un alcool qui se voulait fort.
L'arrivée d'Astarok interrompu brièvement la partie. Sans doute l'allure du chevalier dénotait avec les autres. Mais quand il proposa de se joindre à eux, quelques regards moqueurs s'échangèrent. Ils furent finalement 4 autres joueurs à se proposer. La partie commença et après quelques lancers tout le monde avait bu au moins une fois ou deux. Astarok s'en sortait honorablement et il parvenait même à entamer la discussion sous les yeux attentif de Phil et des autres. Seulement quand Astarok aborda le sujet de la vengeance sanglante les bouches se turent. Les compagnons remarquèrent aussi que des yeux se tournèrent instinctivement vers un personnage de l'autre côté de la salle qui se tenait à côté Morwendir. Ce fut bref et Astarok faillit ne pas le voir mais une certaine crainte pouvait se lire.


Tu m'es sympathique étranger, mais il y a certaines choses qu'il ne vaut mieux médire ici. Surtout la vengeance sanglante et tout ce qui s'en rapporte.

Le joueur s'approcha d'Astarok et son haleine alcoolisée envahit les poumons du chevalier. Il parla beaucoup plus doucement mais cela restait audible.

Il y a des oreilles et quatre yeux qui s'intéressent à tes amis et toi. Méfie-toi. L'ancre et le sabre sont des coriaces et courageux.

Il se dégagea et annonça bien fort.

Reprenons la partie ! Celui qui perd paie la tourné !

Des viva et des cris de joie saluèrent la proposition et firent oublier le sujet tabou apparemment. Astarok regarda autour de lui pour voir que sous une ancre se tenait un autre homme. Un orque pour être plus exact. Musclé, balafré et qui fixait délibérément Astarok de son regard perçant comme s'il essayait de le jauger. L'autre orque qu'il avait remarqué juste avant, était posté à côté de Morwendir et avait posé son sabre sur la table, sa main juste à portée. Lui aussi fixait Astarok, mais semblait beaucoup plus nerveux.

Avatar du membre
Astarok
Joueur
Messages : 19
Contact :

Re: Mort à Port Libre

Message#67 » sam. 7 janv. 2017 05:37

Après un énième lancé de couteau, qui va se ficher un bon 20 cm à droite de la cible, dans le mur, Astarok fait une révérence ridicule et déclare à la cantonade, d'une voix qui se voulait avinée :

Messieurs, cette lame était ma dernière ! Une de plus et je risque de la planter dans l'un d'entre vous, ou pire, dans un broc de bière qui passe ! Et puis, si je ne vais pas me soulager immédiatement, ma saleté d'armure risque d'exploser !

A ces mots il pose sur la table les pièces nécessaires à payer un dernier coup aux joueurs, et fait mine de tituber à la recherche des toilettes ou de la sortie, pour aller "lâcher une bonne pisse". Se faisant il fait en sorte de s'affaisser un instant sur Phil et Mirabelle en jurant Oula toutes mes excuses... Sacrebleu il y a une sacrée houle par ici ! Soyez charitable les amoureux, et aidez un preux chevalier en difficulté à trouver la lumière !
Alors que ses compagnons l'aident à se relever, et commencent à avancer en lui servant de béquille, Astarok leur glisse à l'oreille

L'orque nerveux près de Morwendir c'est " le Sabre", et le molosse qui est derrière moi c'est" l'Ancre". Sûrement deux gars du capitaine Scarbelli. Je crois qu'ils nous ont à l’œil ; tout du moins Morwendir et moi. M'est avis que si l'on sort tous d'ici, il vont nous suivre. Et sinon, maintenant qu'on connait leur trogne, on pourra les attendre dehors. Qu'en dites-vous ?

Avatar du membre
Phil
Joueur
Messages : 28
Contact :

Re: Mort à Port Libre

Message#68 » dim. 8 janv. 2017 19:31

Phil aurait bien tenté une esquive pour éviter de soutenir Astarok. Mais un coup d’œil rapide à Mirabelle lui fit changer d'avis. Il ne pouvait pas laisser la demoiselle seule à soutenir le gros lourdaud en armure, quoique... Après sa petite pique à son égard... Mais non, Phil n'était pas de ce genre là. Il avait déjà oublié comment Mirabelle s'était moquée de lui en entrant dans la taverne.

Bien-sûr il protesta quand le chevalier s'appuya sur sa tête
- HÉÉÉÉÉÉÉÉÉ !!!! S'pèce de poisson pourrit ! Chui pas une béquille pour gros lourd d'ivrogne moi ! Va gerber dans la rue et pas sur la d'moiselle !

Phil n'était pas très fort, mais il tint son rôle 'd'appui" aussi bien qu'il put. Il se garda de regarder aussitôt vers le l'orque et le molosse à ses côtés lorsqu'Astarok parla d'eux. De toutes façons il les avait repérés durant la séance des lancers de couteaux quand le chevalier avait jeté un froid avec ses questions. Et puis était-ce nécessaire de les suivre ? Ils connaissaient le nom du bateau, i ne restait plus qu'à y aller. Mais bon, une petite filature le tentait bien. Il était curieux de savoir ce que les deux gaillards feraient. Et quand la curiosité le piquait... Il devenait vite intenable.

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invité

cron